Aïkido et business

Question d’un internaute

« Pratiquant depuis 10 ans l’aikido dans un club FFAAA,

j’arrive à un point ou je me pose des questions sur mon avenir dans la pratique… Le déclic s’est produit alors que je racontais à un ami pratiquant, qui lui ne vit pas en France, mon échec devant le jury pour l’obtention du Shodan. Il n’en revenait pas : un passage de grades devant un jury ?

Après m’être beaucoup documenté et entretenu avec des professeurs, tous horizons culturels confondus, je me suis aperçu que notre façon de faire en France a énormément déviée de ses origines. A l’époque de la création de l’aïkido pas de passages de grade, d’examens, de diplômes à outrance, etc.

– Pourquoi de nos jours en France sommes nous si loin du fonctionnement normal de l’aïkido tel qu’il est pratiqué au japon et dans beaucoup de pays du monde ?

– Notre manière de développer l’aïkido est perçu très négativement en dehors de nos frontières par les aïkidokas du monde entier alors comment nous, simples pratiquants, pouvons-nous changer les choses ?

J’espère que vous pourrez me donner quelques réponses ou pistes de réflexion. D’avance merci. »

 

Il s’agit d’une question dense. 

Il est clair qu’une vision de la pratique enracinée dans ses origines culturelles est gage de sérieux, car il s’agit de savoir ou puiser ses racines, et donc primordiale même s’il faut savoir se tourner vers l’avenir pour échapper à tout archaïsme. 

Les problèmes que connaissent l’aïkido viennent d’un manque de clarté quant aux objectifs de ses responsables, à mon avis.

Pour certains passion, pour d’autres source de revenus

D’abord réformer notre manière de concevoir la discipline en la plaçant comme objectif en elle même et non pas comme moyen de faire beaucoup d’argent, implique donc de la part de nos soit disant dirigeants de nombreux sacrifices en abandonnant le dit business pour le bien de leurs administrés. On peut rêver !

Cela impliquerait par exemple la fin des passages de grades, des cours et stages obligatoires pour accéder à l’échelon supérieur et donc fini les revenus qui en découlent. Dans un tel cas tout un ministère perdrait son monopole, sa raison d’être… Cela permet au moins de comprendre à quoi il sert. Ce système perdure donc et les conséquences sont graves car résultat des courses on arrive a des débilités… Par exemple les grades au karaté donnés avec UC, contrôle continu comme au collège ou au lycée…

L‘appât du gain est une solide embuche sur le chemin du respect et de la qualité dans notre discipline : à nous pratiquants de flairer les arnaques pour mieux y échapper !

Anecdote

Cela nous rappelle une anecdote de taille. Les ceintures de couleurs : tout le monde prend pour acquis que cette tradition nous viendrait des arts martiaux japonais… Que neni ! Il s’agit de l’invention d’un japonais certes, Gunji Koizumi, mais qui s’est inspiré des couleurs du billard anglais (snooker) pour élaborer un système de grades en Angleterre afin de « séduire et fidéliser » leurs clients. Voici un lien qui vous en dira plus à ce sujet.

Donc vu le nombre d’idiots utiles qui cautionnent ce filon (très lucratif) sans se rendre compte de l’arnaque, vous voyez qu’il est facile de tomber dans le panneau.

Par exemple les multitudes de vidéos vendues par des grands maitres. En sont ils vraiment lorsqu’ils divulguent leur technique à n’importe qui, à des inconnus… ? Un général des armées ne met pas ses stratégies militaires à disposition du public non ? Encore une fois cela fait de l’argent sur le dos de gens qui sont demandeurs d’apprendre et que l’on exploite sans vergogne.

Vive la liberté !

Bref pratiquer l’aïkido implique évidemment une sensibilisation à la tradition japonaise et à ses valeurs. Ceci n’a rien d’anormal et est tout à fait possible même si nous vivons dans un monde occidental. D’ailleurs l’inverse serait à la limite du totalitarisme…

Par exemple : les chinois font bien le nouvel an dans la rue selon leur tradition et cela n’a jamais posé le moindre problème donc il serait hypocrite de se cacher en disant simplement « dans notre culture cela n’est pas possible ». Nous vivons dans un monde ou les expressions de diverses origines sont autorisées sans restriction tant que le cadre de la loi est respecté, et c’est encore heureux.

Agir ?

Nous vous suggérons de lire les autres articles sur le site qui devraient sans doute vous aider à comprendre pas mal de choses quant au pourquoi et au comment des dérives dont vous faites mention.

Il est vrai qu’en France l’aïkido est aujourd’hui prisonnier d’une administration des plus incompétente. Le choc est rude pour les pratiquants ayant l’occasion de voyager et de rencontrer l’aïkido dans d’autres pays échappant à ce joug. Car ils se rendent compte qu’ils passent pour des pratiquants incultes au mieux, voir pour des idiots au pire ! Et ce n’est malheureusement pas totalement de leur faute puisqu’ils n’ont fait que de suivre une manière de faire propre à notre pays c’est à dire s’empetrer dans un monde d’administratifs qui ne servent à rien si ce n’est à emm…..der le monde ! La France n’est elle pas connue pour être la championne en la matière ?

Quant à la solution à ces problèmes il ne faut pas rêver si chacun prenait position, autant en acte qu’en parole, alors ce serait un grand pas qui serait déjà fait vers un changement qui concerne tous les sports, et qui de toute façon sera inéluctable à notre avis : le retour de la pratique dans les mains des pratiquants pour que ceux ci puissent décider de l’avenir de leur passion sans avoir à rendre des comptes à des faux dirigeants qui ne pensent qu’à leurs intérêts particuliers.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s