Franc-maçonnerie dites vous ?

Question d’un internaute

Suite à l’article « Les traîtres en aïkido »

TN_franc_macons« J’ai entendu dire aussi que les francs-maçons y seraient pour quelque chose, 

par rapport à ces guerres qui rythment l’histoire de l’aïkido en France. En même temps là on rentre un peu dans la théorie du complot. Il est bien difficile pour nos pratiquants de s’y retrouver, pouvez vous apporter quelques éclaircissements ? »

Moi qui parlait de sujet « brulant » dans une précédente réponse, je vois que certains n’ont pas leur langue dans leur poche ! Mais la question est intéressante et en sous-tend une seconde qui va droit au but : intérêts personnels et arts martiaux font-ils bon ménage ?

Je vais tenter d’y répondre (une nouvelle fois) ci-dessous toujours en évoquant mon expérience personnelle et mon vécu.

Dans l’article précédent j’évoquai l’assemblée générale de la FFLAB au « monton noir ». La FFLAB sera-t-elle sauvée de tous ces conflits d’intérêts ? Non. Le nouveau président confiera à l’issue de l’assemblée : « ne l’ébruitez pas, je vais vous confier un secret : je suis franc-maçon ». Pendant qu’un autre franc-maçon prendra la tête de ce qui sera la FFAAA. Votre question est donc loin d’être hors sujet !

Rappelons les faits : l’aikido au début des années 80 tente de s’émanciper en quittant la fédération française de judo. Pourquoi ce départ ?

Le judo tentait de faire de l’aïkido une sous discipline sans autonomie. Pourquoi et comment ? Tout d’abord le président du judo et celui de l’aïkido étaient de vieux amis entrepreneurs dans la vie, franc-maçons le reste du temps quand ils ne faisaient pas d’aïkido ou de judo. Même encore aujourd’hui on retrouve cette secte de franc-maçons et son influence un peu partout dans le monde martial. Pourtant personne n’en parle…

Le président du judo (plusieurs fois président) visait une place au comité olympique. Le président de l’aïkido (lui aussi plusieurs fois président), constatant que l’aïkido ne lui donnerait jamais la notoriété qu’il convoitait souhaitait vendre l’aïkido au judo afin d’arriver à ses fins. De ces deux cerveaux (maçonniques) jaillira une idée à la mesure de leurs ambitions respectives : la création d’une confédération des arts martiaux entièrement aux mains du judo – les statuts étant étudiés par les franc-maçons de Limoges. L’aïkido était le dindon de la farce mais peu importe : son président devenait celui de la dite confédération. Ce qui ouvrait les portes du comité olympique pour le président du judo…

Emballé c’est pesé ! La FFAB remplacera la FFLAB pour retomber dans les mêmes erreurs que l’UNA pour une raison simple : la malhonnêteté des gens élus pour assurer l’avenir de ces disciplines, puisqu’ils ne se consacrent qu’à s’élever à de hautes fonctions au mépris des intérêts supérieurs de leur discipline. Fini la liberté : le « L » de FFLAB disparaitra au passage. Retour à la case départ avec deux fédérations au lieu d’une et toutes les guerres actuelles.

En tout cas avec ce genre de question, traitant des sujets de fond, on comprend d’autant mieux l’intérêt de ce site : l’histoire revisitée avec un oeil nouveau !

Jean

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s