Masamichi NORO

(1935-2013)

noro_masamichi

 Masamichi NORO arrive en France en 1961.

« Il est alors 5ème Dan d’Aïkido. »

« Durant les trois années suivantes, il ouvre plus de 200 dojos. »

« Il crée le Kinomichi, afin d’approfondir sa pratique de l’Aïkido. »

« Aujourd’hui, il est considéré comme un grand maître de l’Aïkido. »

 Voilà ce qu’on dit de NORO sur le net, alors

Oubliez toute ces paroles, car on vous ment !

Lisez notre biographie sur NORO :

un article édifiant sur le DÉLIRE COLLECTIF des fédérations et disciplines associées !

 

Lire la suite

A propos des biographies

Découvrez les biographies des grands maîtres d’Aïkido

( LES ELEVES DE MORIHEI UESHIBA EN EUROPE )

Pour obtenir des informations sur la renommée d’un grand maître d’Aïkido, quoi de mieux que de consulter sa biographie. C’est le réflexe qu’aurait chacun d’entre nous s’il avait à se renseigner sur le sujet.
Seulement, voilà, le contenu de la biographie d’un maître diverge selon l’intérêt que l’auteur lui porte.
Dans le monde des arts martiaux, le proverbe « Un homme averti en vaut deux » prend tout son sens …
Il est courant d’entendre dire : « un maître d’art martial japonais est forcément un grand maître ». Il se trouve qu’en fouillant un peu, il s’avère que c’est loin d’être le cas, l’Aïkido n’y échappant malheureusement pas.
Pourquoi ce fétichisme occidental qui tend à dire que tout ce qui est japonais est bon ?
Sans doute l’ignorance et au delà, la naïveté des gens. Cela ne s’arrête pas là puisque ces deux facteurs sont à l’origine de l’apparition de formes martiales qui n’ont plus rien « d’authentique »: 
comme il y aura toujours des gogos pour gober n’importe quoi, pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour en faire un business… 
L’aspect spirituel et traditionnel étant laissé aux oubliettes par ces commerçants sans scrupules.
Mais tout çà ne date pas d’hier, et c’est valable pour toutes les disciplines.
Lisez ce qu’en pensait déjà Roland Habersetzer, grand Karatéka français, auteur de nombreux ouvrages sur les arts martiaux: « L’absence de spiritualité vraie condamne les arts martiaux externes à une lente mais certaine perte d’intérêt dans la société à venir. Du moins dans la majorité des Dojos actuels, où l’exploitation éhontée de la naïveté des gens a atteint des limites extrêmes. J’ai, quant à moi, toujours affirmé que les arts martiaux, s’ils se réfèrent à une Tradition authentique, c’est-à-dire ancienne et véritable, font partie d’un patrimoine culturel universel … »
Donc faites attention lorsque vous visitez des sites web d’arts martiaux, les informations qu’ils contiennent ne reflètent pas toujours la réalité… Lire la suite