Coup de gueule à nos fédérations et à leurs dirigeants prétendant avoir en charge l’avenir de l’aïkido en France

Aujourd’hui l’aïkido vit, en France, une période curieuse.

 coupdegueule_AikidoDeux fédérations se mènent une guerre sans merci, pour faire vivre leur business, guerre dans laquelle hypocrisie et travestissement sont deux armes de choix…
Depuis longtemps personne au sein de nos fédérations ne veut prendre ses responsabilités : nous tourner vers l’avenir de l’aïkido et l’assumer pour ce qu’il est à part entière, c’est à dire un sport.

Rien de surprenant toutefois car leurs grands manitous siégeant confortablement au dessus de nos têtes ne sont ni plus ni moins que des politiques, et comme vous le savez bien l’usage en « politique politicienne » est de ne pas s’impliquer car cela risquerait de créer des polémiques nuisant à leur carrière qui n’est ni plus ni moins que leur seul et unique objectif…

Le mieux est l’ennemi du bien

Dans les faits nos fédérations françaises d’aïkido, et c’est le cas depuis leurs débuts, font du sport avec l’aïkido.
Et veulent absolument s’en cacher en adoptant constamment des discours expliquant que l’aïkido est différent des autres sports, car il n’y a pas de compétitions. Dans leur discours l’aïkido serait un sport moderne, et comme s’il fallait s’en défendre à la fois un art martial ancestral non-sportif.

Pourquoi ce double discours (nous aurons l’occasion d’expliquer son hypocrisie plus loin dans ce texte) qui apporte le trouble et nous discrédite ?
Pourtant l’aspect sportif et compétitif ne fait aucun doute : Christian T est allé mener en personne l’équipe de France d’aïkido pour les premières compétitions d’aïkido en Chine (ci dessous).

Cliquez ici pour voir l’équipe de France d’aïkido en vidéo.

Faire du sport n’est pas une honte à notre époque, c’est au contraire le sens du progrès en ce qui concerne les activités de masse. Le petit fils du fondateur lui même montre cette voie :

Alors nous vous le demandons : le mieux n’est il pas dans certains cas l’ennemi du bien ?
Pour quoi passerons-nous et quel sera notre avenir si nous ne sommes pas capable de résoudre nos contradictions internes notamment en clarifiant notre discours ?

 

Le sport est un avenir naturel pour l’aïkido de masse

Pour preuve le fait que les deux fédérations continuent naturellement de demander un agrément au ministère de la Jeunesse et des Sports. Pourquoi le feraient-elles si elles n’en avaient pas besoin, si cela n’avait aucun sens ?
Pour aider le ministère concerné à satisfaire cette demande il faut pourtant peu de choses : assumer l’aikido comme le sport qu’il est devenu, peut être même les compétitions qui en découleront (la compétition est inintéressante de mon point de vue ; mais puisque c’est justement une question de point de vue chacun pourra voir midi à sa porte…). Et dans ce cas le ministère n’aura aucun problème à délivrer l’agrément et même la délégation.

Et de toute façon de la compétition les fédérations n’en font-elles pas dejà ? On a parlé de Christian T. en Chine on peut aussi noter que lorsque n’importe quel aikidoka vous parle de sa pratique y a-t-il une différence avec un judoka ou un karatéka compétiteur ?
Non : il se présentera en vous donnant son grade. Ce qui montre que la mentalité n’est pas consacrée au cheminement intérieur, démarche plutot spirtuelle, mais à l’acquisition d’un trophée que sont les grades ou les ceintures de couleurs. C’est démontré : il s’agit de la première chose qui vient à la bouche des gens pratiquant l’aïkido, et d’autres discipines d’ailleurs. Il s’agit déjà d’une compétition avec un classement, il faut se faire une raison…
Mais non pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Les cadres préférant se défiler, eux et leurs clubs se sentent alors obligés de mentir et de se déshonorer en se proclamant : « membre de l’UFA agréé par le ministère de la Jeunesse et des Sports » ou détenteur d’un « agrément du ministère de la Jeunesse et des Sport de 1985 », vieux de 30 ans, etc.
Alors que l’’UFA à explosé en 2012 et qu’il suffit d’aller sur le site www.legifrance.gouv.fr pour constater que depuis 2012 justement aucun agrément ministériel n’a été donné pour l’aïkido tout groupe confondu…
Mais enfin pourquoi mentir ? Pourquoi la plupart des clubs emploient pour argument cette falsification de la vérité ? En effet il n’y a quasiment pas un dojo ou un gymnase en France accueillant la pratique de l’aïkido où vous ne trouverez pas un vieux agrément daté de 30 ans, alors que les renouvellement d’agrément et de délégation se font tous les 4 ans, à chaque olympiade…
D’un côté cette adhésion torturée mais logique au monde sportif et de l’autre on sort des rails par exemple récemment en imitant ouvertement Alain P–rache – auteur du concept « aïkido traditionnel » – avec la sortie d’une affiche promotionnelle copiée mot pour mot de ses slogans :

Ce n’est même plus du plagia c’est du copié collé avec la souris de l’ordinateur.

Et ce n’est pas un cas isolé, constatez plutôt en consultant le site d’un certain Benezi .

A quoi ressemblent ceux qui ont minablement choisi de copier ce maitre qui leur donne la fessée en aïkido depuis des décennies ?

Et on en est pas à notre coup d’essai avec ces bêtises… Des pratiquants du sud de la France m’ont envoyé en guise de plainte il y a quelques temps des « pièces à conviction » : il s’agit de supports d’information de certains clubs d’une fédération dans le sud de la france, qui ont pris des tracts d’un autre club – affilié EPA – et qui l’ont littéralement copié-collé avec leurs horaires !

Est-il possible d’expliquer en quoi cela nous fait avancer sur un chemin constructif ?
Nos fédérations et leur aïkido souffrent aujourd’hui justement par ce qu’elles ne veulent pas assumer une position claire qui leur permettrait de se différencier et d’assumer leur sport, valorisant ainsi leur propre travail (quelle que soit la critique qu’on peut en faire par ailleurs, je ne me prive pas moi même).
C’est dramatique car cette contradiction se voit de plus en plus et nous rend de moins en moins crédible.
Quelle bêtise. Ou alors sommes nous dirigés par des politiques qui n’ont rien à faire de notre pratique, l’essentiel étant un poste aussi pérenne que lucratif quel que soit le prix à payer ?
Mais tout se paye et faisons-nous prophète, le résultat sera une catastrophe si rien n’est fait.
Peut être que les donneurs de leçons diront « oui la situation est grave, mais quand même nous ne pouvons pas soutenir des changements aussi radicaux consistant à faire de l’aïkido un sport »…
Ne voyez vous pas :

que vous faites déja du sport ?
Regardez vos sites internet ! Lorsqu’on lit les textes vous êtes quasiment anti-sportifs, je cite : « contrairement aux arts martiaux qui sont devenus des disciplines presque exclusivement sportives, la pratique de l’Aïkido exclut toute idée de compétition ». Dans ce cas qu’est ce qu’est allé faire Christian T en Chine ? (voir la vidéo dans le premier onglet).
Et ce tout en ayant le logo du ministère de la Jeunesse et des Sports en bas de page… Bien sur… Prendre les gens pour des idiots a rarement fait bonne impression non ?
Voir la page concernée
qu’avec ce déni nous allons droit dans le mur ?
avec des Léo Tam à n’en plus finir puisque les moins compétents voudront prendre les rênes pour être calife à la place du calife. Et s’ils n’y arrivent pas ils créeront des écoles annexes dans lesquelles l’aïkido consistera juste à s’habiller d’un hakama blanc pour faire le playboy sur une plage !
Et puisqu’un guerrier de cette trempe n’a peur de rien,
pas même du ridicule, alors on pourra toujours créer des agences de voyage* en guise de béquille (financière ?) :
agence1  (lien source);
agence2 (lien source);
agence3 (lien source),
etc.

Liste surement non-exhaustive si ce genre de business s’avère juteux…


* De telles propositions ne sont-elles pas normalement réservées aux agences de voyage déclarées et imposées, conformément à la loi ?
Les entreprises en règle de ce type sont généralement justifiées par des publications légales comme sur ce site par exemple. Quand aucune mention légale n’apparait que penser ? Nous vous laissons juge.Vous comprenez la motivation d’un site anti arnaques tel que le notre : poser des questions pour permettre aux néophytes d’éviter tous problèmes potentiels… Car ce principe malhonnête est éculé et ne date pas d’hier :
lorsqu’un individu est séduit par l’aïkido et que son orgueil le domine alors très vite par mégalomanie il souhaite aller au japon.
C’est bien connu on ne peut faire de l’aïkido que si on est jaune ! Ou être alcoolique que si on est russe… Bref les clichés habituels auxquels certains adhèrent par fainéantise intellectuelle.
On revient épater la galerie en baragouinant quelques mots de japonais, en faisant croire que cela fera une différence en pratique sur les tatamis.
L’arnaqué est lui même content puisqu’on lui fait la cour par la séduction de l’égo. Et il mord à l’hameçon !
On organise des voyages au Japon et on revient imprésario d’un maitre inconnu comme le fit M. Blaize avec Hikizuchi… On devient ainsi très connu on peut alors commencer à enfumer d’autres néophytes fragiles de par leur envie de briller…
Technique éculée car des années en arrière André Nocq–et, Christian T–ssier, Franck N-ël et d’autres avaient mis en place ce type d’attrape-nigaud.
Quel rapport entre le tourisme ou la géographie et la qualité de l’enseignement ? Ce genre de système douteux permet-il de séduire quelques pigeons pour palier à un vide créé par une absence de capacité à intéresser qui que ce soit sans ce type de filon ? Çà aussi c’est une bonne question à mon humble avis.

Laissons le traditionnel à ceux qui le font vraiment

L’aïkido c’est être résilient, s’adapter et surtout accepter notre avenir !
Pourquoi vouloir se prétendre pour le nucléaire, s’en réclamer et en même temps militer pour sa disparition ?
Que croyez-vous ?
Tout le monde n’est pas Alain P–rache même si vous l’imitez dans vos textes…

Si ce dernier fait du « traditionnel » encore aujourd’hui ne nous voilons pas la face, c’est parce qu’il est un des rares si ce n’est le seul à avoir le talent permettant à la fois de satisfaire aux exigences d’une pratique traditionnelle sans compromis (nous sommes peut-être durs mais si vous en connaissez d’autres dites le moi) tout en ayant une très large audience – aujourd’hui mondiale si on en croit ce que les médias spécialisés disent sur internet.
Alors laissons le traditionnel à ceux qui savent le faire, et qui le peuvent parce qu’ils en ont les moyens.
Et nous bon sang soyons nous mêmes !
Assumons d’être des sportifs s’il le faut !
Et soyons fier puisque personne n’est dupe. Est ce si dur ?
Le temps du mensonge doit être terminé et les erreurs pardonnées.
Chacun son rôle : les dirigeants des deux fédérations s’ils ne peuvent s’unir d’un point de vue administratif doivent partager ce combat de principe sur le fond, car s’ils ne se tournent pas vers l’avenir ils seront obligés de voir s’écrouler leur œuvre de plusieurs décennies, ce qui a commencé récemment lorsqu’ils furent obligés de laisser aller les rênes de leurs instances à la fédération française de karaté.
C’est ridicule : qu’y a t-il de sain à être dirigé par un gars aussi discutable que leur président Francis D— ? Si vous avez des doutes lisez notre article sur les démêlés de ce dernier avec la justice. Mais hormis cela n’ont-ils pas raison de vous retirer les manettes ? Car on aurait franchement fait de l’aïkido le sport qu’il se doit alors ce ne serait pas autant la pagaille…

Par exemple en ce qui concerne une union ou une fusion des fédérations en une seule : les différentes tentatives ont logiquement échouées… Cela entrainerait la démission d’un politique sur 2, ceux qui pensent disparaitre n’en veulent donc absolument pas ! Ils n’ont quand même pas magouiller pendant 20 ans pour rien !
Notre propos n’est pas de réhabiliter le ministère de la Jeunesse et des Sports, loin s’en faut ! Leur message est clairement stalinien et c’est sans surprise, du genre : « votre discipline n’a aucune importance pour nous, toutes fonctionnent pareil pour nos intérêts. On aurait même pu vous faire coacher par le président de la Fédération française de football ! ». Les éventuels problèmes de justice ? Bien sur les ministères s’en moquent.
Mais soyez dupes, faites leur donc confiance et tout ira bien…
Si le sport est l’avenir et si l’on veut rendre l’aïkido aux aïkidokas (ainsi qu’au plus grand nombre de citoyens désirant le découvrir), il faut donc assumer.
La réalité et les faits viennent confirmer que plus les dirigeants des fédérations d’aïkido se refusent à être ce qu’ils sont, c’est-à-dire des cadres sportifs, et plus ils veulent se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas – des groupes traditionnels, historiques, anti-sportifs, etc – alors plus ils s’enfoncent comme on s’enfonce dans des sables mouvants, à chaque mouvement.
C’est dangereux.
Alors à nos dirigeants qui aiment tant les honneurs et qui se plaisent à se définir comme de « grands responsables » dont on ne peut pas se passer, poser une minute votre flute de champagne et votre petit four pour enfin adopter une position claire et l’assumer. Vous n’inspirez plus confiance à vos affiliés depuis belle lurette et c’est normal. Il est grand temps de vous reprendre et d’assumer, ou alors de laisser votre place à ceux qui auront le courage de faire le travail qui doit être fait.
A vous de choisir ! N’ayez pas honte de ce qu’est votre pratique : un sport de plus en plus connu.
Mais qui risque de disparaitre si vous continuez de vous cacher derrière des mensonges qui ne trompent plus personne…

Les lecteurs réagissent :

 >>> Le mot des lecteurs

Nos fédérations sportives d’aïkido, plus particulièrement la FFAB, sont-elles à notre grand damne opportunistes, menteuses et délatrices ?

Par exemple en se proclamant à la fois :
– traditionnelles et non-sportives,
– tout en étant agréées par le ministère des sports ?

Mentent-elles d’autant plus qu’elles ne détiennent aucun agrément ?

>>> Le mot des lecteurs <<<

Rebondir :

Donnez votre avis aussi ! Contactez nous

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s